Croix-Rouge cérémonie 2015
Un hommage aux résistants tombés à la Croix-Rouge (en ESQUIBIEN)
E
squibien - 29 Août

  • un-hommage-aux-resistants-tombes-la-croix-rouge
  • Gendarmes, élus et anciens combattants se sont réunis au monument aux morts de la Croix-Rouge pour rendre hommage aux résistants disparus. | 
Le soir du 26 août 1944, trois jeunes résistants sont tués par un convoi allemand au niveau de la carrière de la Croix-Rouge en ESQUIBIEN.
Mercredi soir, les élus d'Esquibien, d'Audierne et de Plouhinec, ainsi qu'une délégation d'anciens combattants, se sont rendus au monument aux morts afin de rendre hommage aux victimes.

Les événements font suite aux combats de Lesven, à Beuzec-Cap-Sizun, où deux Esquibiennois, Henri Sergent et Pierre Velly, ont été tués.

Après les combats, cinq jeunes Capistes, à bord d'un side-car allemand récupéré à Lesven, reviennent à Audierne apporter la nouvelle de la victoire.

Vers 20 h, entre les Quatre-Vents et la Croix-Rouge, ils croisent un convoi allemand venant de Lézongar en direction de Lesven. C'est l'accident. Les Allemands croient avoir affaire à une de leur patrouille et viennent à leur secours.

Constatant leur méprise, ils cernent les résistants. Edmond Lardic, frappé violemment à la tête, s'écroule au bord de la carrière, sans connaissance. Il est laissé pour mort.

Raymond Stéphan tombe sous les balles tandis que Louis Marzin, d'Audierne et Yves Jadé sont alignés pour être fusillés. Pierre Kerloc'h, de Goulien, bondit par-dessus le mur, mais est touché par balle à l'aisselle gauche.

Il parvient cependant à s'enfuir. À l'issue de la cérémonie, un hommage particulier a été rendu à Edmond Lardic, récemment décédé.