- RESISTANTS et AMIS de la RESISTANCE - ANACR - FINISTERE

Lundi 27 juin 2022 - QUIMPER HOMMAGE à Robert LOUSSOUARN - Porte-Drapeau de l’ANACR 29 « Cher Robert, Pendant 10 années tu as été avec une grande fidélité, courage, ténacité, le porte-drapeau départemental de notre Association des Anciens Combattants de la Résistance du Finistère (ANACR 29). Chaque dernier dimanche d’avril, en Hommage aux déportés-es morts dans les camps nazis, chaque 8 mai Jour de la Victoire sur l’Allemagne nazie, chaque 15 mai à la cérémonie du Maquis de Penarpont-Châteaulin ,chaque 27 mai Journée Nationale de la Résistance mais également Journée du Souvenir de la Création du Conseil National de la Résistance avec son programme progressiste ce 27 mai 1943, chaque 18 juin en mémoire de l’Appel historique lancé par le Général de Gaulle à la BBC le 18 juin 1940, chaque 14 juillet en mémoire des combats de Quillien – Tourc’h et Kernabat – Scaër le 14 et 15 juillet 1944, chaque 11 novembre en mémoire de l’armistice signé le 11 novembre 1918 mettant fin à la première guerre mondiale, tragédie qui durera 4 longues années ; tu portais haut et fièrement notre drapeau aux couleurs de la République, aux couleurs de la France, ce drapeau des Héroïques résistants-es du Finistère. Honneur à toi Robert et merci ! Seule ta maladie t’a empêché de poursuivre ta mission ; ce drapeau entouré de tous tes chers camarades Porte-Drapeaux, de tous tes amis de l’ANACR départementale. Cher Robert, repose en paix ; ton souvenir ne nous quittera jamais. Nous présentons à toute ta famille nos sincères condoléances attristées ; votre peine est la nôtre ». Anne FRIANT-MENDRES Présidente de l’ANACR Départementale du Finistère, Vice-Présidente du Comité National de l’ANACR.


Stacks Image 45


Jean-Louis BERTHELEME




Mis en ligne sur le site le 25 mai 2021

Stacks Image 75

Source : Le Télégramme – lundi 10 mai 2021

Jean-Louis BERTHELEME, à l’origine de l’un des premiers maquis de Bretagne, honoré à Plonévez-du-Faou

Une plaque commémorative a été installée à Plonévéz-du-Faou, en l’honneur de Jean-Louis Berthélémé, grande figure de la Résistance.

La plaque a été dévoilée à l’issue de la cérémonie de samedi 8 mai.

De g. à d. : Édouard Riou, Yvan Nicodème, président du Souvenir Français, la maire Marguerite Bleuzen, l’adjoint Laurent Decout et Jean Duigou.

À l’issue de la cérémonie de samedi 8 mai, commémorant la victoire des Alliées sur l’Allemagne nazie, et après la 
décoration de Julien Lalloüet et Roger Canevet, le cortège a pris la direction de la place Jean-Louis Berthélémé afin de dévoiler la nouvelle plaque commémorative en hommage à cette figure finistérienne de la Résistance.

Le départ pour les États-Unis

Né le 20 octobre 1900 à Kermenguy en Châteauneuf, la vie de Jean-Louis Berthélémé prend un premier tournant en 1926. Marié depuis quatre ans avec Marguerite Henry, le couple travaille à la ferme des parents de sa femme située à Kersalut. Jean-Louis décide alors de prendre, comme de nombreux paysans à l’époque, la direction des États-Unis. Il y trouve du travail et gagne de l’argent qu’il transmet à sa famille. À son retour au début des années 30, il met en pratique les idées qu’il a puisé outre-Atlantique.

À l’origine du premier maquis du centre-Finistère

En 1939, le conflit mondial débute et Jean-Louis est alors mobilisé dans l’artillerie. Deux ans et sept évasions des griffes de l’ennemi plus tard, de retour à Kersalut, l’invasion allemande et la mainmise sur les récoltes révoltent Jean-Louis Berthélémé.

Il est à l’origine, avec Daniel Trellu, du premier maquis en centre-Finistère et organise ouvertement la résistance paysanne. « Dénoncé, Jean-Louis est arrêté dans la nuit du 9 au 10 novembre 1943 et mourut en déportation le 4 mars 1945 au camp de Nordhausen. Nous rendons ici hommage aussi à tous les résistants qui ont défié l’occupant, défendu avec courage leur nation au risque de leur vie et ce malgré les privations. Ils ont participé à la libération de la France : qu’ils en soient remerciés », a ajouté lors de son allocution l’adjoint Laurent Decout.

Pratique

Plus d’informations sur la vie de Jean-Louis Berthélémé à lire sur le site 
www.kersalut.fr


Made in RapidWeaver