« La paix et la liberté sont la garantie du bonheur des peuples » Serment de Mauthausen, 16 Mai 1945

Stacks Image 1482
Louis François et les frontières scolaires
Journée d'études d’histoire de l’éducation 17 mars 2012 Ecole normale supérieure 48 boulevard Jourdan 75014 Paris
Cette journée invite à réfléchir sur le parcours de Louis François (1904-2002). Professeur (1927) puis inspecteur général d’histoire-géographie (1945), il n'a cessé d'interroger les savoirs scolaires en cherchant hors de l'école les sources de son renouvellement. Son rôle dans la fondation des bourses de lycéens Zellidja (1949), des Clubs Unesco (1956), du Concours de la Résistance (1961) ou chez les Eclaireurs de France marquait son désir d'établir dans l'école les méthodes actives qui lui faisaient défaut. Elles ont pris une place décisive dans ses manuels de géographie scolaire. C'est aussi vrai de l'éducation civique dont Louis François a toujours chaleureusement défendu le domaine disciplinaire depuis son introduction dans le second degré en 1945.

L’action féconde de ce pédagogue du XX
e siècle questionne les conditions de réforme de l’Ecole publique dans le tracé des frontières entre les institutions éducatives comme entre les disciplines d’enseignement. La journée d’étude sur Louis François propose d’étudier son parcours en questionnant ses références éducatives, ses réalisations et les limites rencontrées. Quelle influence le scoutisme a-t-il dans sa pratique d’enseignant et dans sa conception des rapports sociaux ? Quels courants géographiques influencent l'écriture des manuels auxquels il participe ? Quelle place le second degré réserve-t-il à la discipline éducation civique ? Quel est son rôle dans les débats sur l’école et la réforme de l’histoire- géographie autour de mai 1968 ?

Plusieurs aspects de son action seront étudiés à la lumière du contexte politique, social et scolaire lors de communications et d'une table ronde.

Programme

9h30 :
accueil des participants et du public.

10h-11h30 :
La fabrique d’un pédagogue. Louis François et le scoutisme par Nicolas Palluau,
La géographie selon Louis François par Jean-Pierre Chevalier,
Louis François et le moment mai 68 par Patricia Legris. 11h30-12h : débat avec la salle

12h-12h15 :
témoignage audio-visuel de Suzanne Citron

14h-15h15 :
Un projet pour une éducation civique à la française par Jean-Paul Martin,
Entre mémoire, histoire et instruction civique : le Concours national de la Résistance par Denis Mazzuchetti
L’Unesco et les clubs, témoignage d’André Zweyacker

15h15-15h45 :
débat avec la salle

15h45-17h :
« La postérité de Louis François dans les débats actuels sur l’Ecole : » table ronde
avec la participation de Dominique Borne, doyen honoraire de l’inspection générale, Patrice Bride, rédacteur en chef des Cahiers pédagogiques, Hubert Tison, Association des professeurs d’histoire-géographie, Laurent Wirth, inspecteur général d’histoire-géographie.

Cette journée d'études est proposée par

Claude KERGOMARD, géographe, ENS, CERES-ERTI
Patricia LEGRIS, historienne, IUFM de l'université de Reims Champagne-Ardenne
Jean-Paul MARTIN, historien, université de Lille 3, GSRL (CNRS/EPHE) Paris
Nicolas PALLUAU, historien, chercheur correspondant, équipe HEMOC université d'Avignon et des pays de Vaucluse

Renseignements et inscriptions :
patricia.legris@gmail.com

Louis François et les frontières scolaires Ecole normale supérieure 48 boulevard Jourdan 75014 Paris 17 mars 2012

L’équipe du Musée de la Résistance Nationale